*

Autant Fats Domino a su amadouer le grand public au moment de l'explosion du rock'n'roll, autant Little Richard a scandalisé l'Amérique puritaine en symbolisant tout ce que cette musique pouvait avoir d'inquiétant : une énergie proche de l'hystérie, une sexualité trouble et la remise en cause du tabou absolu que constituait alors la mixité raciale. La chanson par laquelle le scandale arrive à l'automne 1955 s'appelle Tutti Frutti et elle débute par ces mots : « Awop bop alu bop, awop bam boom !". Il y a ceux qui commencent par écarter ces borborygmes d'un revers de main, et ceux qui s'inquiètent de la sensualité exacerbée de ce jeune inconnu qui se fait appeler Little Richard. Les craintes des seconds se trouvent confirmées par l'ampleur du succès de ce disque auprès des jeunes qui se déplacent en masse aux concerts du chanteur.

Originaire de Macon en Georgie où il a vu le jour le 5 décembre 1935, Richard Wayne Penniman entre au contact de la musique à l'église. La puissance du gospel chez les pentecôtistes guide ses premiers pas de chanteur de rhythm & blues, qui lui valent un premier contrat avec RCA dès 1951. Il faudra attendre quatre ans pour que la firme californienne Specialty se décide à donner sa chance à Richard en le mettant en présence des meilleurs musiciens de La Nouvelle-Orléans.
La date de l'enregistrement de Tutti Frutti, le 14 septembre 1955, est considérée par beaucoup comme l'un des actes fondateurs du rock'n'roll. Si Bill Haley ou Jerry Lee Lewis empruntent beaucoup à la musique noire, Little Richard en représente la quintessence, comme l'illustre l'incroyable énergie de titres comme Long Tall Sally, Slippin' and Slidin', Rip It Up, Lucille ou Keep A Knockin'.

près avoir provoqué des émeutes lors de ses concerts et défrayé la chronique en affichant ouvertement sa bisexualité comme son goût pour les jeunes filles blanches, Little Richard finira par obéir à l'appel divin en 1957 en devenant prédicateur. Depuis, son mythe et sa légende n'ont fait qu'amplifier, alors que le Révérend Penniman et Little Richard prenaient tour à tour le relais, au gré des mouvements de renaissance du rock'n'roll.

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail