*

Be-Bop-A-Lula

Pour connaître histoire de cet immense classique, on a le choix entre deux versions. Selon la première, Vincent en aurait composé le texte, écrit en l'honneur de l'héroïne de bande dessinée Little Lulu, alors qu'il se remettait de son accident de moto dans un hôpital militaire en 1955; quant à la musique, elle serait l'œuvre d'un compagnon de douleur nommé Donald Graves, qui aurait vendu ses droits pour la somme de 25 dollars au découvreur de Vincent, le disc-jockey Sheriff Tex Davis. Ce dernier prétend, à l'inverse, avoir composé la chanson en compagnie de son poulain après avoir écouté un disque intitulé You Can Bring Pearl With The Turn-Up Nose, But Don't Bring Lulu.

On ne saura sans doute jamais la vérité, mais on sait en revanche que la version originale Capitol a été gravée dans les studios d'Owen Bradley, à Nashville, le vendredi 4 mai 1956. C'est la quatorzième prise qui a été retenue. Au cours de l'enregistrement, les cris sauvages que l'on peut entendre sont ceux du batteur Dickie Harrell : "Comme ça, j'étais sûr que ma famille allait me reconnaitre sur le disque" aurait-il déclaré, tandis que les phrases agiles de guitare, qui ont beaucoup contribué au succès de la chanson, sont dues à l'excellent Cliff Gallup. Au total, près de dix millions d'exemplaires de Be-Bop-A-Lula ont été vendus à travers le monde depuis sa sortie au printemps 1956. Pour la petite histoire, il s'agit du premier disque acheté par Paul McCartney, qui a raconté depuis que John Lennon était en train de chanter cette chanson, lorsque les deux futurs Beatles se sont rencontrés pour la première fois.

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail