*
Rnr-Menu-HiParade-Annee
1958-CetteAnneeLa

LesAutresAnnees

 

1958-Vers-Saviez

THE CHORDETTES

Ce quartette vocal féminin originaire du Wisconsin, au Nord de Chicago, a connu la gloire avec Mr. Sandman ("le marchand de sable") dès 1954, avant de poursuivre une carrière à succès en squattant les charts jusqu'au début des sixties, notamment avec ce Lollipop ("sucette") en apparence très innocent, qui n'est pas exempt de connotations plus épicées.

THE COASTERS

Originaires de la Côte Ouest comme leur nom l'indique, les cinq Coasters ont grandi musicalement en chantant sur les trottoirs du quartier noir de Los Angeles où le style doo-wop fleurissait dans les années cinquante. En quittant les Robins à la fin de 1955 pour former les Coasters, Carl Gardner et Bobby Nunn connaissent la gloire lorsque la marque Atlantic/Atco décide de conjuguer leur talent avec celui du duo auteur-compositeur formé par Jerry Lieber et Mike Stoller. Écoutez Yakety Yak, un de leurs tubes les plus fameux.

BOBBY DARIN

Originaire du quartier du Bronx à New York, cet italo-américain baptisé Walden Robert Cassotto fait ses débuts sur Decca avec les Jaybirds en 1956, avant de se lancer dans une carrière solo suite à son passage à la télévision dans le show de Tommy Dorsey. Repéré par Atlantic dont il devient le principal rock'n'roller blanc, révélé par la chanson Splish Splash , Darin a rarement quitté les hauteurs des hit-parades jusqu'à la fin des années soixante.

JACK SCOTT

C'est sous ce pseudonyme aux consonances anglo-saxonnes marquées que le Canadien Jack Scafone Jr., établi dans le Michigan avec sa famille depuis la fin de la guerre, fait son entrée sur les hit-parades en 1958. Publié par la marque Carlton, My True Love va se vendre à plus d'un million d'exemplaires, inaugurant une longue série de hits pour la seule année 1958, Scott en comptera pas moins de six à son actif !

THE KALIN TWINS

Véritables jumeaux dans le civil, Herbert et Harold Kalin se font connaitre au printemps 1958 grâce à When ; ce titre est dû à la plume alerte de Paul Evans, qui se reconvertira par la suite dans le répertoire de Broadway. Les frères Kalin récidivent à trois reprises en l'espace de quelques mois avec le soutien de l'orchestre maison de la firme Decca, dirigé par le pianiste Jack Pleis.

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail