*

RICHIE VALENS

Originaire de Pacoima en Californie, Richard Valenzuela a dix-sept ans lorsqu'est publié son premier disque, Come On, Let's Go à la fin de l'été 1958. Ce début prometteur incite sa maison de disques, Del-Fi, à récidiver, cette fois avec un doublé qui met en valeur ses racines ethniques : grâce à Donna et La Bamba, le rock'n'roll américano-mexicain est né. Valens a tout juste le temps de participer au tournage de l'une des fantaisies hollywoodiennes à la gloire du rock'n'roll parrainées par le disc-jockey Alan Freed, le film Go, Johnny Go !, avant de disparaître dans l'accident d'avion qui coûte également la vie à Buddy Holly le 3 février 1959.
?La veille, La Bamba avait atteint son point culminant sur les charts... L'héritage musical de Valens est cependant loin d'être anecdotique, les trois accords caractéristiques de La Bamba ayant hanté le rock depuis, et permis même au groupe Los Lobos d'obtenir un immense best-seller en 1987, l'année où sortait sur les écrans une biographie du chanteur disparu, intitulée... La Bamba !

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail