*
Rnr-Menu-HiParade-Annee
1959-CetteAnneeLa

LesAutresAnnees

 

1959-Vers-Saviez

THE COASTERS

Constitué à Los Angeles en 1955 autour de 2 anciens membres des Robins, les Coasters ont construit leur notoriété autour de textes pleins d'humour, concoctés pour la plupart par le célèbre duo auteur-compositeur formé par Jerry Leiber et Mike Stoller. Comme beaucoup d'ensembles de doo-wop, les Coasters ont vu leur personnel évoluer à plusieurs reprises. Au lendemain du triomphe de Yakety Yak, Bobby Nunn qui assurait la voix de basse a été remplacé par un transfuge des Cadets, Dub Jones, que l'on peut entendre sur Charlie Brown . Autre particularité de ce bestseller classé à la deuxième place des charts en 1959, la présence du saxophoniste King Curtis, un habitué des séances d'enregistrement Atlantic qui allait lui-même faire une belle carrière pour la marque, quelques années plus tard.

FLOYD ROBINSON

Quand on a vu le jour en 1938, dans la région de Nashville, et qu'on a grandi comme Robinson en écoutant le Grand Oie Opry à la radio, rien d'étonnant à ce que le virus de la country music vous saisisse très jeune. Dès l'adolescence, Floyd forme avec un groupe de copains un orchestre baptisé les Eagle Rangers qui anime surprises parties et fêtes d'école. Le succès venant, les Rangers parviennent même à se faire entendre sur les ondes de stations prestigieuses comme WLAC et WSM qui diffusent la bonne parole country à travers le Vieux Sud. Une fois sa scolarité terminée, Robinson opte définitivement pour une carrière de chanteur et guitariste, mais aussi d'auteur-compositeur. En cette fin des fifties marquée par les débuts de la course à l'espace, il signe pour le chanteur de rockabilly texan Jesse Lee Turner un texte loufoque intitulé The Little Space Girl (la petite fille de l'espace) qui perce dans les hit-parades au début de 1959. La chanson attire l'attention du guitariste et producteur ChetAtkins chez RCA qui demande à Robinson de lui concocter d'autres petites perles de la même eau ; décidé à ne pas laisser passer sa chance, Floyd enregistre peu après une composition originale, My Girl, qui détaille les angoisses métaphysiques d'une curieuse jeune fille et de son petit ami. Pour la face B de son 45-tours, il propose sans grande conviction Makin'Love ; sa surprise est d'autant plus grande lorsque les programmateurs radio donnent la préférence à cette composition. Classée en 20, position au début de l'automne 1959, Makin'Love reste le seul titre de gloire de Robinson qui a pourtant enregistré toute une série de 45 tours par la suite, tout en gagnant sa vie comme ingénieur du son pour le compte de Duane Eddy.

DUANE EDDY

Après une saison 1958 plus que prometteuse, Eddy sillonne les États-Unis à la tête de ses Rebels l'année suivante, alternant concerts et passages à la télévision, en particulier chez son ami Dick Clark. Son planning très chargé lui laisse néanmoins le temps de graver de nouveaux instrumentaux comme Forty Miles Of Bad Road ou Some Kind-A Earthquake, le disque le plus court de l'Histoire du Top 40 avec 1 mn 17 s. C'est toutefois avec The Lonely One et Yep ! , respectivement classés 23, et 30, sur les charts de Billboard, que Duane avait commencé l'année.

FABIAN

Comme beaucoup d'Italo-américains, Fabiano Forte a souhaité donner à son nom une sonorité anglo-saxonne lorsqu'il a débuté dans la chanson, en choisissant le pseudonyme de Fabian. Ce jeune garçon de Philadelphie a été repéré à l'âge de 14 ans pour son look charmeur par le patron des disques Chancellor qui incite Fabian à mener une double carrière à l'écran et sur le disque. 1959 est l'année de la révélation avec I'm A Man, Turn Me Loose, et surtout Tiger qui grimpe à la troisième place des hits-parades pendant l'été; mais à l'inverse d'un Paul Anka, dont le talent est incontoutnable, Fabian ne saura pas résister à l'épreuve du temps.

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail